Le premier chakra ou centre énergétique, chakra racine, muladhara

Le PREMIER CHAKRA

MULADHARA chakra en Sanscrit,
signifiant racine, base ou support.

Il peut être ressenti à la base de la colonne vertébrale et possède une correspondance avec un point situé entre les deux pieds, dans le creux de la voute plantaire.
Il s’ouvre vers le bas et est relié à l'élément terre.
Il est notre point de liaison avec l'énergie tellurique.

Dans le corps physique, les organes qui lui sont associés sont les parties les plus dures : les os, les ongles, les dents, ainsi que l’anus, le rectum, le gros intestin, la prostate, la structure cellulaire et les jambes.
La silhouette du corps est sous sa dépendance.
Le premier chakra est en relation étroite avec les structures de base du corps physique.

Sa couleur est le rouge.
Les hormones qui lui sont associées sont l’adrénaline et la noradrénaline, le sens qui lui correspond est l’odorat.

Emotionnellement, l’interaction se fait au niveau des sentiments peur et courage.

Le corps physique constitue notre enveloppe la plus dense et permet la communication avec le monde matériel.
Il est aussi le réceptacle de tout ce que nous avons élaboré à des niveaux plus abstraits, dans nos corps subtils.
.
Chaque centre énergétique correspond à l’un de nos 7 corps subtils.

Le 1er centre est relié au corps vital ou énergétique.
Les kinésiologues utiliseraient ici le terme de corps éthérique.

CORPS VITAL OU ENERGETIQUE

Le corps vital est notre corps subtil le plus dense.
Il correspond à la partie inférieure de notre corps émotionnel.

Il est visible à l’œil nu, à un demi-centimètre autour du corps physique, qu'il entoure en épousant étroitement sa forme.

Nous pouvons le fortifier par la respiration, dans les endroits ou l’air est pur et riche en ions négatifs.

Sa répartition est déterminée par la perception que nous avons de notre corps physique : schéma corporel.
Ce schéma se grave dans la zone du cerveau dont dépendent également la conception du moi, l'élaboration du caractère et le langage.
Les perturbations de ces fonctions peuvent être liées à une conscience altérée du corps physique. Le développement de la conscience du schéma corporel aide à les rééquilibrer.

haut de la page

 

premier chakra - chakra racine

Nos possibilités évolutives dépendent aussi de nos facultés à nous poser les bonnes questions.
En voici quelques unes qu'un travail sur le premier centre peut susciter:

 

Suis-je conscient de tous mes besoins vitaux ?

Est-ce que je crois pouvoir obtenir ce dont j'ai besoin ?

Les besoins que j'ai peur de ne pouvoir assouvir sont-ils réellement vitaux ?

Suis-je conscient de l'intégralité de mon corps et de son rythme ?

Quel est le minimum vital nécessaire à ma dignité ?

Suis je en harmonie avec mon environnement ?

Ai-je conscience de tout ce dont je dispose ?

Ai-je des buts précis ?